L’hiver, une saison fatale pour les douleurs dorsales ?

L’hiver, une saison fatale pour les douleurs dorsales ?

Body

Qui n’a jamais entendu dire qu’un temps humide était mauvais pour les rhumatismes ? Ou sa grand-mère prédire le mauvais temps par une soudaine aggravation de ses douleurs de dos ? La croyance populaire d’une influence de la météo sur les maladies musculosquelettiques est largement répandue.

Pourtant, contrairement aux idées reçues, les douleurs du dos ne seraient pas accentuées par le mauvais temps et n’auraient même aucun rapport avec la météo.

Temps de lecture
5 minutes
Paragraphes

Ce qu’en dit la recherche

En 2014, une équipe de chercheurs australiens a publié une importante étude visant à évaluer le rapport entre conditions météorologiques et survenue de douleurs lombaires. (1)

Entre octobre 2011 et septembre 2012, 993 patients sujets à des douleurs lombaires aiguës participent à cette initiative. Ceux-ci devaient communiquer aux chercheurs la date de survenue de leur épisode douloureux. Parallèlement, les chercheurs ont collecté des données auprès de l’Australian Bureau of Meteorology. Ils ont ensuite comparé les conditions météorologiques du moment où le patient a ressenti pour la première fois une douleur, avec les conditions météorologiques d’une semaine, puis d’un mois auparavant.

Leurs conclusions ? Pas de rapport entre les épisodes soudains et aigus de douleur lombaire et la température, l’humidité, la pression de l’air, la direction du vent ou les précipitations. C’est tout juste si des vents forts pourraient influer, avec un effet considéré comme relativement faible par l’étude.

Mal de dos en hiver : le froid et l'humidité jouent-ils un rôle ?

Un facteur aggravant ?

En 2016, une nouvelle équipe de chercheurs, australienne encore une fois, étudie les dossiers médicaux de 1604 patients afin de vérifier l’existence potentielle de liens entre les différents éléments de la météo et l’intensité douloureuse d’une lombalgie aigüe (2).

Ils ont donc relevé et noté quotidiennement la douleur des patients, sur une échelle de 0 à 10, durant deux semaines. En comparant ces données aux informations recueillies auprès de l’Australian Bureau of Meterology sur la période concernée, les chercheurs n’ont pas pu observer de rapport entre conditions météorologiques et l’apparition ou l’intensité des douleurs.

Ils concluent ainsi : « Contrairement aux idées reçues, les résultats ont démontré que les paramètres météorologiques de précipitation, de température, d’humidité et de pression de l’air n’influençaient pas l’intensité de la douleur rapportée par le patient pendant un épisode de lombalgie aigüe. »

Alors pourquoi cette croyance ?

En 2017, deux nouvelles études viennent encore remettre en question ce mythe bien ancré. La première comparait les visites de patients dépendant de l’assurance publique Medicare1 (Medicare est un programme fédéral américain qui fournit une couverture santé pour les personnes de plus de 65 ans ou avec un handicap sévère indépendamment de leurs revenus.) de plus de 65 ans consultant pour une douleur articulaire ou un mal de dos avec les précipitations pluvieuses (3). La seconde mettait en regard les conditions météorologiques du jour même et des 2 jours précédents un épisode douloureux chez 981 patients (4).

Pour les deux études, toujours la même conclusion : l’impossibilité de tisser un rapport entre météo et survenue d’une douleur lombaire.

Mais si les scientifiques ne peuvent trouver de lien entre météo et mal de dos, ils ne peuvent pas non plus prouver l’absence de ce lien. Ainsi, certains avancent l’hypothèse d’une origine « psychologique » de la douleur. D’autres évoquent des raisons contextuelles, comme la diminution d’activité lorsque le temps est mauvais. Ce serait l’inactivité, plutôt que le froid et l’humidité, qui exacerberait la douleur. L’absence de lien serait également moins prégnante pour les douleurs provoquées par des pathologies comme l’arthrose lombaire. Une chose est sûre : le débat est loin d’être clos.

 

SOURCES

(1) Arthritis Care Res (Hoboken). 2014 Dec;66(12):1867-72. doi: 10.1002/acr.22378.
Effect of weather on back pain: results from a case-crossover study.
(2) Rheumatol Int. 2016 May;36(5):679-84. doi: 10.1007/s00296-015-3419-6. Epub 2016 Jan 12. Does weather affect daily pain intensity levels in patients with acute low back pain? A prospective cohort study.
(3) BMJ. 2017 Dec 13;359:j5326. doi: 10.1136/bmj.j5326.
Association between rainfall and diagnoses of joint or back pain: retrospective claims analysis.
(4) Pain Med. 2017 Jun 1;18(6):1139-1144. doi: 10.1093/pm/pnw126.
Acute Low Back Pain? Do Not Blame the Weather-A Case-Crossover Study.

 

Cet article peut vous intéresser

La grossesse, un moment critique pour mon dos

Il est très commun d’avoir mal au dos pendant sa grossesse. Comme une femme enceinte sur deux, votre grossesse peut s’accompagner de douleurs dans le bas du dos et au niveau du bassin. Les ligaments de votre corps deviennent naturellement plus souples et s'étirent pour vous préparer au travail. Cela peut exercer une pression sur les articulations du bas du dos et du bassin, ce qui peut occasionner des maux de dos.