La grossesse, un moment critique pour mon dos

La grossesse, un moment critique pour mon dos

Body

Il est très commun d’avoir mal au dos pendant sa grossesse. Comme une femme enceinte sur deux, votre grossesse peut s’accompagner de douleurs dans le bas du dos et au niveau du bassin(1)(2). Les ligaments de votre corps deviennent naturellement plus souples et s'étirent pour vous préparer au travail. Cela peut exercer une pression sur les articulations du bas du dos et du bassin, ce qui peut occasionner des maux de dos.

Paragraphes

Selon près de la moitié des femmes que nous avons interrogées (sondage réalisé auprès d’un échantillon de 2218 répondants sur le site monmaldedos.fr entre le 15/10/2018 et le 15/11/2018), ces douleurs « lombo-pelviennes » handicapantes peuvent perturber les activités quotidiennes et le sommeil dès le premier trimestre. D’où viennent ces douleurs ? Faut-il s’en inquiéter ? Existe-t-il des solutions pour y remédier alors qu’elles sont bien souvent considérées comme de simples « petits maux de la grossesse » ?

D’où viennent ces douleurs lombaires en cours de grossesse ?

La douleur au dos pendant la grossesse survient généralement lorsque le bassin rejoint votre colonne vertébrale, au niveau de l'articulation sacro-iliaque. Il y a plusieurs raisons possibles pour que cela se produise tel que prise de poids, changement de posture, changements hormonaux, séparation musculaire et stress.

On distingue deux types de douleurs : les lombalgies vraies (plutôt centrées sur les vertèbres L3, L4 et L5) et les douleurs pelviennes postérieures qui concernent les articulations entre le sacrum et le bassin (articulations dites « sacro-iliaques »).

Bassin, hanches, pubis et bas du dos, ces zones deviennent bien plus sensibles pendant la grossesse. Même si l’on ne connaît pas tous les mécanismes à l’œuvre, plusieurs facteurs sont identifiés, en premier lieu la prise de poids qui accroît les tensions sur le dos et le bassin.

Plus le ventre s’arrondit, plus le centre de gravité se déplace vers l’avant du corps. La cambrure s’accentue et cette « hyperlordose » fatigue les muscles de la colonne vertébrale. Sans oublier que les abdominaux se relâchent et n’assurent plus le même maintien de votre dos. Afin de maintenir un équilibre, le tronc bascule en arrière. Mais toutes les femmes ne présentent pas d’hyperlordose pendant la grossesse.

Bien sûr, les hormones aussi entrent en jeu. Pendant votre grossesse, votre organisme produit de la progestérone, des œstrogènes et de la relaxine. Afin de faciliter la croissance du fœtus et l’accouchement, ces substances assouplissent les ligaments, les muscles et les tendons du bassin. L’ouverture de l’articulation des os du bassin, appelée « symphyse pubienne », peut occasionner des douleurs importantes.

Enfin, certaines douleurs décrites comme lombaires seraient en lien avec une compression des gros vaisseaux abdominaux et d’autres avec une fatigabilité musculaire(1).

Comment soulager mon mal de dos pendant la grossesse ?

Face aux douleurs lombo-pelviennes, les médecins proposent de soulager les femmes enceintes avec du paracétamol, une molécule qui n’est pas contre-indiquée pendant la grossesse, contrairement aux anti-inflammatoires par exemple. Un médecin sur 5 prescrit des médicaments antidouleur (sondage réalisé auprès d’un échantillon de 2218 répondants sur le site monmaldedos.fr entre le 15/10/2018 et le 15/11/2018).

Selon une étude réalisée en 2017(4) une ceinture lombaire, portée 4 jours par semaine et 2h30 par jour en moyenne, permettrait de diminuer les douleurs chez près d’une femme sur 2. Près de 2 femmes sur 3 disent également s’être senties mieux soutenues. Une ceinture lombaire peut donc aider à maintenir ses activités, tant qu’elles restent adaptées à votre condition physique.

« Pour maintenir mon bassin, j’ai porté une ceinture élastique lombaire et abdominale. Cela m’a beaucoup aidé pour marcher et dans toutes mes activités quotidiennes » ajoute Céline qui, comme près de 14 % des femmes enceintes sondées, a choisi cette solution (sondage réalisé auprès d’un échantillon de 2218 répondants sur le site monmaldedos.fr entre le 15/10/2018 et le 15/11/2018)

Kinésithérapie avec rééducation et gymnastique en piscine (en l’absence de contre-indication, à partir du 6ème mois de grossesse), acupuncture, gestion de la prise de poids, apprentissage de techniques pour ménager son dos, sont autant d’approches qui peuvent également vous aider à atténuer les douleurs(3). Ces différentes approches peuvent être couplées(1).

Certaines femmes tirent également bénéfice de thérapies comme la relaxation, les massages ou l’ostéopathie. A vous d’expérimenter la méthode qui vous convient le mieux !

Au quotidien, il est important d’adopter de nouveaux réflexes comme éviter de vous tenir debout appuyée sur une jambe ou rester trop longtemps assise. Les mouvements de torsion ou de déséquilibre du bassin, comme porter un enfant sur une hanche, sont à proscrire. De même que les marches prolongées et le port de charges lourdes. Restez active mais sans excès et n’oubliez pas de faire des pauses régulières !

De multiples petits gestes peuvent vous apporter un soulagement. Choisissez par exemple un soutien-gorge qui maintient bien les seins. Rangez vos talons au placard et portez des chaussures confortables. Pensez aussi à vous asseoir pour vous habiller.

Une fois au lit, votre position est également essentielle pour éviter les douleurs lombo-pelviennes. Pour un sommeil réparateur, veillez à dormir sur le côté, en mettant un coussin entre vos genoux et sous votre ventre.

N’oubliez pas que prévenir les douleurs dorsales pendant la grossesse est aussi une belle occasion de retrouver le temps de faire les choses à votre propre rythme. Pensez- à consulter un professionnel de santé !

Découvrez les résultats du sondage

Découvrez tous les résulats du sondage mené auprès d'un échantillon de 2218 répondants entre le 15/10 et le 15/11/18 sur monmaldedos.fr 

(1) Batonat M. Petits maux de la grossesse : étude de la lombalgie. Mémoire de diplôme de sage femme. Paris Descartes 2010. https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00558463/document
(2) Pregnancy-related low back pain. P Katonis,1 A Kampouroglou,1 A Aggelopoulos,1 K Kakavelakis,1 S Lykoudis,1 A Makrigiannakis,2 and K Alpantaki1. Hippokratia. 2011 Jul-Sep; 15(3): 205–210.
(3) Les traitements pour la prévention et le traitement des lombalgies et des douleurs pelviennes pendant la grossesse. Cochrane revue. https://www.cochrane.org/fr/CD001139/les-traitements-pour-la-prevention-et-le-traitement-des-lombalgies-et-des-douleurs-pelviennes
(4) Bertuit J : Pregnancy and Plevic Gridle Pain : Analysis of pelvic belt on pain. doi: 10.1111/jocn.13888, 2017. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28544276