Mal de dos : à qui s'adresser ?

Mal de dos : à qui s'adresser ?

Body

Qui consulter en cas de mal de dos ? Il est parfois difficile de s’y retrouver entre les professionnels de santé que l’on peut consulter directement ou via son médecin généraliste (1) (kinésithérapeute, spécialiste, ...) et les autres métiers du soin (ostéopathe, chiropracteurs). Chacun a suivi une formation spécifique et peut délivrer des soins particuliers qui sont remboursés ou non.

Paragraphes

Le premier réflexe à avoir lorsque l'on souffre du dos, avant de s'adresser à tout spécialiste, est de prendre rendez-vous avec son médecin traitant. En effet, le médecin généraliste connaît son patient mieux que quiconque y compris ses antécédents médicaux. Toutes les personnes qui souffrent du dos sont différentes, de même que les douleurs ressenties. Il n’y a pas de parcours de soin préétabli, c’est au médecin généraliste de choisir à qui il adresse son patient pour qu’il reçoive les soins les plus adaptés.

Le médecin généraliste

Le médecin généraliste est au centre de la prise en charge du fait de son exercice de proximité et de terrain. Il est le partenaire privilégié des patients et joue un rôle essentiel de coordination des soins. C’est lui qui peut choisir, après examen du patient, de l’adresser à un spécialiste. Il est le plus souvent déclaré à la Sécurité Sociale comme médecin traitant.

Le médecin généraliste est la bonne personne pour poser un diagnostic précis au moyen d'un examen clinique et d'un interrogatoire minutieux : dans la plupart des cas, le mal de dos n’est pas grave et cette consultation suffira. A la suite de ce premier diagnostic, le médecin généraliste peut demander des examens médicaux supplémentaires mais c’est loin d’être systématique. Il peut aussi, adresser le patient à un spécialiste du dos s’il estime que c’est nécessaire.

Il est aussi possible de s’adresser à des ostéopathes ou des chiropracteurs. En France, ces professions ne sont pas reconnues comme des professionnels de santé mais leurs honoraires peuvent parfois être remboursés par les mutuelles.

Les médecins spécialistes

Le rhumatologue

Afin de respecter le parcours de soin, le patient doit être adressé au rhumatologue par son médecin traitant (sauf s'il est suivi régulièrement, ou en cas de pathologie chronique). Le rhumatologue est un médecin spécialiste des troubles osseux et articulaires.

C’est lui qui prend en charge les douleurs et les dysfonctionnements de l’appareil locomoteur et des tissus qui lui sont associés. Il s’occupe des maladies inflammatoires des articulations, des maladies du système locomoteur, de l’arthrose des articulations et du rachis, des maladies des tissus proches des articulations et de certaines pathologies qui touchent plusieurs organes dont l’appareil locomoteur. Il figure donc en bonne place pour le traitement des maux de dos. S’il l’estime nécessaire, le rhumatologue va pousser plus loin l'investigation médicale pour tenter d'identifier les origines du mal. Le rhumatologue peut prescrire ou pratiquer lui-même des infiltrations (injections locales de produits anti-inflammatoires). C’est le spécialiste que l’on consulte en cas de lombalgies résistantes aux antidouleurs.

 

Le médecin physique et de réadaptation (MPR)

Il pratique généralement dans un contexte pluridisciplinaire associant des médecins qui peuvent être de spécialités différentes et du personnel paramédical spécialisé : kinésithérapeute, ergothérapeute, orthophoniste, diététicien… La médecine physique s’adresse à des patients atteints de maladies aigues (suite de fracture) ou chronique (arthrose).

 

L’interniste

Les médecins internistes prennent en charge les maladies atteignant plusieurs organes simultanément (maladies systémiques) ou les défenses de l'organisme (maladies immunitaires ou auto-immunes). Cette spécialité est majoritairement représentée à l’hôpital où les internistes sont appelés à participer au diagnostic de maladies complexes qui mettent en jeu différents organes de façon conjointe ou différée. Ils sont le plus souvent un élément de coordination des différents spécialistes impliqués et ils effectuent la synthèse de l’ensemble des éléments diagnostiques : consultations, examens, analyses.

 

L’anesthésiste

Certains anesthésistes travaillent à la prise en charge de la douleur chronique au sein de centres antidouleur. En cas de maux de dos résistant à tous les médicaments, votre généraliste peut vous conseiller de consulter un anesthésiste.

 

Le médecin du sport

Le médecin du sport coordonne la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies liées au sport. Dans ce contexte, il peut être amené à prendre en charge des personnes qui souffrent du dos.

 

Le radiologue

C’est lui qui effectue des examens - généralement par l’utilisation de machines à rayon X - qui permettent de préciser l’anatomie de zones douloureuses comme le dos et parfois d’identifier l’origine des douleurs. Il peut aussi utiliser des machines plus complexes, les IRM, qui permettent une visualisation très précise. Parfois, il effectue des gestes spécifiques comme l’injection d’un produit permettant de calmer l’inflammation du dos (infiltration).

 

Le neurochirurgien

Le neurochirurgien est le spécialiste qui étudie et traite les maladies du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs. A ce titre, il peut être impliqué dans la prise en charge de personnes qui souffrent du dos en raison de pathologies rares.

 

Le chirurgien orthopédiste

Il intervient sur les os en cas de fracture ou de malformation. C’est dans ce contexte, qu’il peut prendre en charge des personnes qui souffrent du dos en raison de malformations.

Les médecins alternatifs

Le médecin homéopathe prescrit des produits qui sont censés stimuler le corps afin qu’il se soigne lui-même. Leur efficacité n’a pas été prouvée scientifiquement toutefois ils peuvent être proposés pour traiter un mal de dos.

Le médecin acupuncteur utilise des aiguilles fines pour lutter contre un possible déséquilibre énergétique qui pourrait être à l’origine de maladies. Certains points d’acupuncture sont utilisés pour traiter le mal de dos.

Les autres professionnels de santé

Le kinésithérapeute

En cas de mal de dos persistant, le kinésithérapeute est un allié de poids du médecin généraliste. C'est un spécialiste de la rééducation motrice et fonctionnelle. Afin de soulager le patient, il pratique des massages décontractants, utilise la physiothérapie et la balnéothérapie et mène des actions préventives au moyen d'exercices de re-musculation ciblée et de gymnastique. Le praticien rééquilibre ainsi la colonne vertébrale en renforçant la musculature qui l'entoure. En plus de soulager le patient de ses douleurs, la kinésithérapie lui permet aussi d'apprendre à se mouvoir correctement et à adopter de bonnes habitudes afin d'éviter les rechutes. La plupart des actes de kinésithérapie sur prescription sont pris en charge par la sécurité sociale.

 

La sage-femme

En cours de grossesse, la sage-femme peut être une alliée précieuse pour vous écouter et vous aider à prendre en charge des douleurs lombaires et pelviennes.

 

Le podologue

Certains maux de dos sont liés à une inégalité de longueur des membres inférieurs ou à des problèmes de pieds et le podologue peut être d’une grande aide, en particulier chez les plus jeunes avant que les lésions ne s’installent.

Les thérapeutes non professionnels de santé

L'ostéopathe

L'ostéopathie est une thérapie manuelle qui s'attache à soulager les douleurs articulaires par un ensemble de techniques de manipulation. Elle reste controversée, notamment concernant ses risques et ses bénéfices. De nombreux patients se disent toutefois soulagés par l’intervention d’un ostéopathe et une étude a prouvé que l’ostéopathie est plus efficace à court terme (moins de 6 semaines) que le placebo ou l’absence de traitement chez des patients souffrant de lombalgies chroniques (1).

Ces actes ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale mais souvent pris en charge par les mutuelles.

 

Le chiropracteur

La chiropraxie est une thérapie manuelle visant principalement la colonne vertébrale. A l'aide de manipulations et d'exercices, le chiropracteur peut agir de manière préventive comme curative. Il s'attache à rétablir l'équilibre entre les systèmes nerveux et musculaires, et peut ainsi soigner d'autres symptômes que le simple mal de dos. Les actes de chiropraxie ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

 

Les patients ont ainsi un large choix de praticiens vers lesquels se tourner en cas de dorsalgie. Les médecines dites douces, telle l’acupuncture ou la gymnastique musculaire, peuvent aussi constituer un recours, sur avis médical.

Cet article peut vous intéresser

Les médecines douces : une bonne idée pour soulager mon dos ?

Vous souffrez d’un mal de dos chronique et les médicaments antidouleur, anti-inflammatoires et autres décontractants musculaires sont devenus votre lot quotidien. Pourquoi ne pas essayer les médecines douces ? En complément des traitements de médecine traditionnelle, elles peuvent se révéler très efficaces pour atténuer les douleurs de nombreux patients.