Quand mes kilos en trop pèsent sur mon dos

Quand mes kilos en trop pèsent sur mon dos

Body

Le mal de dos est une affection extrêmement fréquente. Certaines personnes sont plus à risque que d’autres : celles qui sollicitent beaucoup leur dos au travail, ainsi que celles en surpoids ou obèses. Quelles sont les solutions pour atténuer ses douleurs dorsales lorsque les kilos s’en mêlent ?

Paragraphes

Le surpoids à l’origine de nombreux maux

Sédentarité, alimentation trop riche, manque d’exercice physique… Notre mode de vie favorise la prise de poids. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus d’1,9 milliards d’adultes sont en surpoids à l’échelle de la planète, dont plus de 650 millions d’obèses (1). En France, près d’un adulte sur deux affiche une surcharge pondérale, dont 17 % en état d’obésité (2).

Aujourd’hui, les liens sont clairement établis entre le surpoids et les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou encore certains cancers. Une autre pathologie, parfois très handicapante, peut venir perturber la vie quotidienne : la lombalgie. « En quelques mois, suite à un épisode de stress important, j’ai pris beaucoup de poids et j’ai commencé à ressentir de vives douleurs dans le bas du dos », témoigne Laure. « Mon médecin m’a expliqué que ma région lombaire souffrait de cette surcharge pondérale. »

Quel est l’impact du surpoids sur le dos ?

La surcharge pondérale est associée à différentes pathologies articulaires : douleurs de hanche, de genou et aussi lombalgie. L’obésité est à l’origine de différentes pathologies, en particulier de problèmes musculo-squelettiques et articulaires. La perte de poids est un élément essentiel du traitement, notamment en cas de douleurs de dos chez les personnes en surpoids (3).

Le lien entre ces dernières et le poids n’est pas encore complètement compris (3). Tout au plus, sait-on que la prise de poids s’accompagne d’un relâchent musculaire au niveau du dos et du ventre. Par ailleurs, en prenant du volume, le ventre déplace le centre de gravité du corps. La cambrure naturelle du dos (la lordose) s’accentue, formant une « hyperlordose ». Cette position sollicite plus qu’habituellement les muscles et les ligaments du dos et de la région lombaire ce qui peut être à l’origine de douleurs. Les disques situés entre des vertèbres - qui jouent habituellement un rôle d’amortisseur - peuvent subir des pressions exagérées, s’user plus rapidement et être à l’origine de douleurs.


Les disques intervertébraux peuvent aller jusqu’à sortir de leur position habituelle : on parle alors de « hernie discale ». Des douleurs peuvent alors irradier jusqu’en bas de la jambe. Une étude menée sur 2600 personnes révèle que le surpoids augmente de 30 % le risque de dégénérescence des disques lombaires et de 79 % chez les personnes obèses (4).

Les lombalgiques en surpoids ne sont pas assez informés

Souvent, les personnes en surpoids ne font pas le lien entre l’obésité et les douleurs lombaires. Ils n’imaginent pas qu’il s’installe un cercle vicieux entre poids, douleurs et absence d’exercice.

Outre les autres pathologies liées à l’obésité (insuffisance cardiaque, HTA, insuffisance respiratoire…), le surpoids est souvent à l’origine de douleurs articulaires et musculaires qui limitent encore plus la mobilité et l’activité physique (3).

Enfin, l’asthénie et l’essoufflement au moindre effort jouent aussi un rôle sur la limitation des capacités d’exercice.

Comment soulager son mal de dos lié au surpoids ?

Un traitement médicamenteux prescrit par votre médecin vous aidera dans un premier temps à soulager les douleurs, tout comme le port d’une ceinture lombaire. Mais il ne faut pas perdre de vue que l’objectif principal reste la perte de poids, car en plus de peser sur la balance, les kilos superflus sont lourds à porter pour votre dos.

Comme le chemin est long et difficile pour affiner sa silhouette, n’hésitez pas à vous faire accompagner dans votre démarche de perte de poids, c’est un gage de réussite. C’est cette solution qu’a choisie Laure : « J’ai consulté une diététicienne. Nous avons d’abord étudié mes habitudes alimentaires, avant de construire un programme nutritionnel personnalisé. J’ai commencé à perdre des kilos et cela m’a donné suffisamment confiance en moi pour reprendre la natation. Un sport qui me semble idéal quand on a mal au dos ». L’activité physique adaptée - piscine ou gym au sol pour éviter de trop solliciter les articulations - est elle aussi un gage de perte de poids et de réduction des douleurs lombaires.

Les médecines douces peuvent offrir un soulagement aux patients en surpoids qui souffre du dos. Kinésithérapie, ostéopathie, chiropraxie, acupuncture, balnéothérapie... Les techniques sont variées. Consultez votre médecin traitant pour choisir celles qui vous conviendront le mieux.

Et pourquoi ne pas envisager une prise en charge psychologique complémentaire ? Les thérapies cognitives et comportementales se révèlent efficaces pour de nombreuses personnes qui souhaitent perdre du poids.

De plus en plus, des interventions chirurgicales sont proposées aux personnes en net surpoids et qui sont dans une démarche affirmée de perte de poids. Ces interventions - le sleeve, par exemple - permettent d’améliorer l’état du dos (1). Ce type de chirurgie est associé à un programme d’éducation pré et post-chirurgical dans lequel une grande part est accordée à l’activité physique quotidienne.

1/ OMS. https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight
2/ Santé Publique France https://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Peut-on-reduire-les-inegalites-sociales-de-sante-en-creant-des-environnements-favorables-a-une-alimentation-saine
3/ American Obesity Association. "Health effects of obesity." AOA Fact Sheets. 2002.)
4/ Doury-Panchout F, Fouquet B. Obésité, perte de poids et lombalgie. Revue du rhumatisme monographies. Volume 83, p: 50-55, février 2016.
5/ Dino Samartzis, Jaro Karppinen, Danny Chan et al. : “The Association of Lumbar Intervertebral Disc Degeneration on MRI in Overweight and Obese Adults : A Population-Based Study.”. Arthritis & Rheumatism; Published Online: January 30, 2012 (DOI: 10.1002/art.33462.
6/ Guh D.P. et al., The incidence of comorbidities related to obesity and overweight : a systematic review and meta-analysis, BMC Public Health, 9:88, 2009
7/ Haute Autorité de santé (HAS), Diagnostic, prise en charge et suivi des malades atteints de lombalgie chronique, 2000.
8/ Samartzis D. et al., The Association of Lumbar Intervertebral Disc Degeneration on MRI in Overweight and Obese Adults : A Population-Based Study, Arthritis & Rheumatism, doi : 10.1002/art.33462, 2012