Mal de dos : la colonne vertébrale n’est pas l’unique responsable

Mal de dos : la colonne vertébrale n’est pas l’unique responsable

Body

La plupart des douleurs lombaires sont d’origine musculaire ou ligamentaire. Des lésions des disques intervertébraux ou des vertèbres peuvent parfois en être à l’origine. Enfin, certaines douleurs du bas du dos sont d’origine digestives, gynécologiques ou cutanées.

Paragraphes

On le sait, le mal de dos est très fréquent. 4 Français sur 5 en souffrent au cours de leur vie (1). Alors que la douleur peut sembler d’origine osseuse, elle est bien plus souvent musculaire. Elle peut aussi provenir de phénomènes digestifs, menstruels ou infectieux. Tour d’horizon des causes possibles de lombalgie.

Le mal de dos : d’abord un problème musculaire

Ce qu’on appelle couramment « mal de dos » est bien souvent désigné, dans le langage médical, comme une « lombalgie commune ». Si elle peut être extrêmement douloureuse, elle est généralement sans gravité et disparaît au bout de quelques jours ou semaines. La majorité de ces lombalgies, ou « lumbagos », sont d’origine musculaire. Elles sont la conséquence de lésions musculaires, ligamentaires ou tendineuses qui assurent le soutien et la mobilité de la colonne vertébrale (2).

Ces lésions sont généralement provoquées par un faux mouvement, ou par un effort physique trop important. Les muscles dorsaux sont alors excessivement sollicités, provoquant ainsi d’intenses contractions, et ce de manière chronique. La douleur se fait sentir !

Le côlon est lié aux vertèbres

Cela peut sembler étonnant, mais certains maux de dos auraient une origine digestive. Ils surviendraient chez des patients atteints du syndrome du côlon irritable, aussi appelé « colopathie fonctionnelle ».

Cette pathologie entraine des gonflements et des maux de ventre, ainsi que des troubles du transit. La douleur qui en résulte peut irradier jusqu’aux cuisses mais aussi dans le dos ! Si rien n’explique précisément ce symptôme, on peut évoquer un lien mécanique et neurologique entre le colon et la colonne vertébrale.

Une bactérie à l’origine de certains maux de dos

La lombalgie peut être « symptomatique » : elle résulte d’une maladie. Il peut s’agir d’une infection, notamment due à une bactérie de la flore cutanée, propionibacterium acnes, venue coloniser la colonne vertébrale ! .

Les résultats d’une étude menée par une université danoise, et publiée dans l’European Spine Journal en  2013,  tendent à démontrer que la bactérie pourrait être à l’origine d’une part importante des lombalgies chroniques avec hernie discale. En administrant des antibiotiques à certains des 162 patients testés, les scientifiques se sont rendus compte d’une diminution de leurs douleurs (3) !

Des douleurs lombaires pendant les menstruations

Le mal de dos pourrait avoir des origines menstruelles. Pendant leurs règles, certaines femmes se plaignent de douleurs au bas du dos. Occasionnées par des contractions de l’utérus, en général, elles disparaissent spontanément en quelques jours.

Si elles sont particulièrement handicapantes et s’intensifient au cours des mois, il est impératif de consulter un gynécologue.

La colonne vertébrale en cause

Bien qu’elles ne soient pas souvent à l’origine des lombalgies, les maladies osseuses tout de même être une cause. C’est le cas de la scoliose, une déformation de la colonne vertébrale dans les trois plans de l’espace. Elle apparait généralement durant l’enfance ou l’adolescence et touche tout particulièrement les filles. La scoliose peut rester asymptomatique, mais elle entraîne parfois des douleurs aigües au dos.