La colonne vertébrale

La colonne vertébrale

Body

Lorsqu’on parle de mal de dos, on fait souvent référence à la colonne vertébrale, ou « rachis » de son nom scientifique. Comment est-elle structurée ? Comment fonctionne-t-elle ? Réponses.

Paragraphes

La colonne vertébrale, que l’on appelle également « rachis », est composée de 33 vertèbres empilées et maintenues entre elles par de nombreux muscles et ligaments. Entre chaque vertèbre on trouve  des disques intervertébraux qui jouent un rôle essentiel d’amortisseur.

 

Du haut vers le bas on trouve :

  • 7 vertèbres cervicales au niveau du cou;
  • 12 vertèbres thoraciques au niveau du milieu du dos ;
  • 5 vertèbres lombaires  au niveau du bas du dos ;
  • 5 vertèbres sacrées formant le sacrum à la hauteur des fesses;
  • 3 à 5 vertèbres formant le coccyx dans le pli des fesses.
Comprendre le mal de dos

La colonne vertébrale supporte l’ensemble du squelette humain, protège la moelle épinière et permet les mouvements du corps (1).

 7 vertèbres cervicales et 12 vertèbres dorsales

Le rachis cervical est composé des 7 vertèbres situées dans le haut du dos, au niveau du cou. La première vertèbre, qui soutient directement le poids du crâne, est appelée « atlas », en référence au dieu de la mythologie qui porte le poids de la terre sur ses épaules. La deuxième est l’« axis » : c’est elle qui intervient dans les mouvements de la tête en permettant à l’atlas de pivoter au-dessus d’elle (3).

On désigne les 5 autres vertèbres cervicales par leurs numéros. Le corps de chaque vertèbre soutient les poids de celles du dessus et du crâne, tandis qu’une autre partie, l’« arche », forme un canal le long de la colonne pour abriter et protéger la moelle épinière.

En dessous des vertèbres cervicales se trouvent les douze vertèbres dorsales, aussi appelées « rachis thoraciques ». Ces vertèbres, bien plus grosses, sont situées au milieu du dos et remplissent sensiblement le même rôle que les précédentes (rotation de la vertèbre supérieure, protection de la moelle épinière) (3).

Les 5 vertèbres du bas du dos, le sacrum et le coccyx

Les vertèbres « lombaires », au nombre de 5, se trouvent en dessous des vertèbres dorsales. Leur corps est beaucoup plus gros que celui des vertèbres dorsales et cervicales. Elles forment le rachis lombaire et se situent au-dessus du sacrum.

Le sacrum, aussi appelé « rachis sacral » se compose des 5 vertèbres dites « sacrées » qui se soudent à l’âge adulte pour former un bloc osseux. Il est placé au-dessus du rachis coccygien (3).

Le coccyx est un vestige osseux, autrefois la queue des mammifères (4). En principe, il se compose de 4vertèbres coccygiennes soudées entre elles et assure le rôle de soutien des organes abdominaux. Le nom de ce petit os triangulaire vient du grec « kokkus », signifiant coucou, par analogie avec la forme du bec de l’oiseau.

 Des disques intervertébraux au rôle protecteur

Les vertèbres sont donc des corps osseux composés d’un cylindre, qui supporte le principal de l’effort. Entre elles se trouvent des disques de cartilage. Ils servent à protéger la colonne vertébrale des traumatismes. Chacun de ces disques comporte un centre interne, appelé « noyau pulpeux », et un anneau externe, appelé « annulus fibreux » (1).

Les vertèbres et les disques sont des articulations qui assurent la mobilité de la colonne vertébrale. Les vertèbres sont unies et s'articulent entre elles grâce à 3 articulations : un disque placé entre les corps vertébraux et 2 autres petites articulations postérieures et symétriques qui unissent plus en arrière la partie postérieure des vertèbres. Ces deux éléments saillants sont appelés « apophyses ». Celles-ci forment une articulation avec l’apophyse des vertèbres supérieures et inférieures, limitant les déplacements des cylindres et assurant la cohésion de la colonne vertébrale.

Parfois, la colonne vertébrale subit de fortes tensions : port d’objets lourds, effort sportif intense, torsions du dos,… Les disques peuvent alors « glisser », se fracturer ou se luxer. Si le noyau pulpeux vient à sortir du disque, c’est la hernie discale (2) !

Quand on est atteint d’arthrose lombaire, ce sont ces mêmes disques qui sont touchés. La pathologie se traduit par leur usure progressive au niveau des vertèbres lombaires et dorsales (5).